Skip to main content
SearchLogin or Signup

Méditation et médecine : savoir accueillir les émotions au coeur du cursus médical - Cloé Brami

Published onJun 05, 2020
Méditation et médecine : savoir accueillir les émotions au coeur du cursus médical - Cloé Brami

Cloé Brami 

Cloé Brami est médecin oncologue, formée à l'oncologie intégrative corps-esprit au MSKCC de New York où elle découvre en 2011 la méditation dite de pleine conscience. Aujourd'hui, elle s'investit dans la transmission des humanités en santé auprès des étudiants en médecine vers une santé prenant en compte le corps, l'esprit et l'environnement. Elle enseigne la méditation en faculté de médecine et notamment le programme dit MBSR (Mindfulness-based Stress reduction). Dès janvier 2020, elle propose des programmes de méditation MBSR pour adultes, visant en particulier des soignants en oncologie ou des personnes touchées par le cancer.

Résumé de l’intervention

Cloé Brami a développé un programme MBSR (Mindfulness-based Stress Reduction) pour les étudiant.e.s en médecine afin de prévenir et réduire le stress des médecins tout en favorisant des réactions de compassion appropriées. Ce programme s’ancre dans la définition même de la santé, englobant un niveau physique, mental et social. Dans cette optique, la santé se traduit certes par une absence de souffrance mais aussi par le bien-être. La médecine est alors à la fois une science des maladies mais aussi un art de guérir. Il est important que ceux qui soignent les autres soient eux-mêmes en bonne santé. 

Le protocole de méditation en pleine conscience (MBSR) repose sur les travaux de Jon Kabat Zinn développés depuis 2005. La pleine conscience implique une méditation ancrée dans le moment présent (attention) et pratiquée sans jugement. Il s’agit d’une présence attentive, ouverte et curieuse à l’expérience. Ainsi l'expérience implique à la fois de “faire et être” de de “réapprendre ou désapprendre” et de “découvrir ses schémas mentaux et les remettre en question”.

Dans le cadre du programme développé pour les étudiant.e.s en médecine, l’un des objectifs premiers est de prévenir le stress sachant que le nombre de burn-out est très important dans le milieu médical. Mais il s’agit également d’aider à la transformation de la posture du médecin pour remettre du subjectif dans la relation patient-médecin et d’apprendre à prendre soin de soi. Le protocole tenait à 2h30 de pratique hebdomadaire pendant 8 semaines avec une pratique formelle et informelle, des apports théoriques et un topo en groupe à chaque séance. Le module était validé par une évaluation théorique et pratique. L’accent était mis sur l’importance de l’expérience et l’aide à la gestion émotionnelle. 

2 éléments marquants

  • La méditation au sein du cursus médical n’est pas seulement une réponse au burn out des futurs médecins, il s’agit d’un changement de posture pour le médecin afin d’accueillir les émotions qu’il/elle traverse.

  • Prendre soin de soi, c’est prendre soin des autres.

Comments
0
comment

No comments here